AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

les soupçons sont parfois justifiés | pv' P.Lawrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MEMBRE ADORÉ nothing else matters
avatar
welcome on barrow
Âge : 27 ans
Situation : en couple
Occupation : conservatrice d'art
Mon secret : mon vrai nom est Anastasiya Belakaru

▪ Messages : 37 ▪ Sociabilité : 62
▪ Pseudo : gwenOu
▪ Célébrité : y.Strahowski
▪ Crédits : tumblr fuck yeah & noway

MessageSujet: les soupçons sont parfois justifiés | pv' P.Lawrence Jeu 26 Avr - 18:07


P H O E N I X &.& A N N A
L’avantage d’être deux personnes à faire le même boulot, c’est que je peux avoir un jour de repos en plein milieu de la semaine en récompense de mes heures supplémentaires et des week-ends que je travaille en plus pour dépanner. Mais, je pense que je vais arrêter de travailler le week-end, du moins, je n’en ferais pas en plus, je me contenterais de faire ceux qui sont inscrit sur mon planning. Je vis avec mon petit-ami désormais et j’aimerai pouvoir passer plus de temps avec lui le week-end, me lever le dimanche matin à pas d’heure et profiter d’être ensemble, tout les deux en week-end et ne rien faire. C’est le rêve de beaucoup de couple et c’est tout à fait normal, quoi de mieux qu’un câlin prolongé pour bien commencer la journée ?
Mais aujourd’hui, on est mercredi et je n’ai pas eu de câlin, Adriel travail et pas moi, donc ça attendra un autre jour, qui arrivera vite je l’espère.


Mercredi, son seul jour de repos de la semaine, car oui, Anna devait travailler ce week-end, bien qu’elle aime son métier, travailler le week-end n’ai pas toujours facile, du moins, elle n’en à pas toujours envie. Ce matin, à Barrow, le mercure affichait encore des températures négatives assez froides mais le soleil était au rendez-vous. Il n’était donc pas question que la jeune femme reste enfermer à attendre que la journée passe ou encore à faire du ménage pendant des heures. Elle enfila un slim en jean, des chaussettes bien chaudes, un top bleu marine et elle enfila par-dessus un gros gilet en maille pour avoir bien chaud. Pour être sur de ne pas être transit par le froid, Anna pris une écharpe, son manteau et enfila ses bottes, celle avec une petite talonnette car avec le verglas il ne valait mieux pas tenter de mettre ses bottes à talons.

Une fois dehors, la jeune femme entama une marche assez lente pour profiter de l’air et du soleil qui caressait ses joues. Elle ne savait pas trop où aller mais c’est le principe d’une promenade, et puis au bout de 10 ans, elle connaissait très bien le coin. Au bout d’une demi-heure de marche, Anna commençait à avoir faim et surtout soif, étant à quelques minutes à peine de la taverne de Barrow, elle décida de s’y rendre pour prendre un bon thé avec un pain au chocolat. En entrant dans la taverne, Anna vis de suite une petite table dans un coin, elle s’y dirigea. Elle n’aimait pas tellement être au milieu d’une salle, surtout seule. Ce n’est pas qu’elle avait peur des autres non, c’est qu’en plein milieu d’une salle elle avait toujours l’impression d’être regardée. Puis un barman arriva pour prendre sa commande. En tournant la tête pour répondre au barman, Anna remarqua la présence de Phoenix Lawrence, une inspecteur ou un truc dans le genre qui n’avait pas l’air de trop l’apprécier.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE ADORÉ nothing else matters
avatar
welcome on barrow

Âge : 32 years old
Situation : single, unfortunately
Occupation : inspectrice/détective
▪ Messages : 74 ▪ Sociabilité : 118
▪ Pseudo : emerald
▪ Célébrité : anna torv ♥
▪ Crédits : tumblr (gif) & emerald (avatar)
▪ Quote : « Si la note de musique disait "ce n'est pas une note qui fait une musique"; il n'y aurait pas de symphonie. Si la pierre disait "ce n'est pas une pierre qui peut monter un mur", il n'y aurait pas de maison. Comme la symphonie a besoin de chaque note; comme la maison a besoin de chaque pierre, l'humanité tout entière a besoin de toi; là où tu es, unique et donc irremplaçable. » M.Quoist

MessageSujet: Re: les soupçons sont parfois justifiés | pv' P.Lawrence Jeu 26 Avr - 20:09



♣️ Le monde est un théâtre où
tout le monde joue un rôle.


m. anna roman vs. r. phoenix lawrence



J'avais beau être née ici, à Barrow, son temps m'épatait toujours. Le vent glacial tournoyait au dessus de ma maison, et ne me donnait pas spécialement envie de sortir. Mais vous connaissez l'intuition ? Je ne sais pas, j'ai ressenti comme quelque chose d'étrange en ce jour brumeux, brume au travers de laquelle le soleil pointait le bout de son nez. Un pressentiment selon lequel il fallait que je sorte, que j'aille me réchauffer en cette belle matinée. Enfin, belle, tout était relatif à mon goût. Il était dix heures et demie du matin, et j'étais déjà debout depuis un petit moment, puisque mes colocataires ne sont pas du genre très silencieux. Et puis, ces derniers temps, je me retrouve avec des problèmes de sommeil, alors franchement, c'est pas terrible du tout.

Heureusement, je ne travaillais pas avant midi, et j'avais bien envie d'aller me prendre un bon café viennois - avec beaucoup de chantilly, ma gourmandise prenant le dessus - à la taverne. Résultat, je me dirigeai vers la porte et attrapai mon bonnet, mon écharpe ainsi que mon manteau au vol. Lorsque je mis les pieds dehors, bien emmitouflée, un frisson me parcourut l'échine. Non qu'il faisait trop froid à mon goût - j'aimais particulièrement le froid, mais je venais de ressentir à nouveau ce frisson, que je ressens au début de chaque nouvelle enquête, comme si j'allais apprendre quelque chose d'intéressant aujourd'hui, quelque chose qui me permettrait de sortir de mon train train quotidien de ces derniers jours.

Perdue dans mes pensées, je ne venais de me rendre compte de l’endroit où j'étais lorsque l'odeur du bon pain cuit le matin même me chatouillait les narines. j'avançais d'un pas franc, et pénétrais la taverne. Comme à mon habitude, je me dirigeais vers le bar, et vu que je connaissais bien le barman, tout était plus simple. « Robin Phoenix Lawrence. Quel bon vent t'amène ? Encore un criminel à arrêter ? » « Oh non Warren, mon café viennois m'appelle, tout simplement. Avec beaucoup ... » « Beaucoup de chantilly, oui, je sais. Tu me le répètes à chaque fois. » « J'en suis consciente, mais sait-on jamais, tu pourrais m'oublier ?! » Je regardais mon ami me préparer mon café tandis que le battant de la porte se fit entendre. A cette heure-ci, il n'y a généralement pas grand monde, alors je tournai la tête pour voir qui venait de pénéter les lieux. Anna Roman. Elle ne m'inspirait pas vraiment confiance celle-là, je ne sais pas pourquoi. Et c'est à cet instant que mon frisson habituel de ce matin me caressa le dos à nouveau, comme si Anna Roman avait quelque chose à voir dans tout cela. Je n'étais pas en service, et je décidai - d'essayer - d'ignorer sa présence, pour me délecter de ce délicieux café viennois.

Spoiler:
 

_________________
new age ♪
En fin de compte, il y a certaines choses qu'on ne peut pas s'empêcher de discuter. Des choses que l'on ne veut pas entendre, et des choses que l'on dit parce qu'on ne peut plus garder le silence. Et les choses qui vont plus loin que nos paroles... Ce sont nos actes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snow-falls.forumgratuit.org/t629-r-phoenix-apres-avoir-fait-le-tour-du-monde-tout-ce-qu-on-veut-c-est-etre-a-la-maison http://snow-falls.forumgratuit.org/t639-r-phoenix-vivre-la-vie-seule-c-est-nul
MEMBRE ADORÉ nothing else matters
avatar
welcome on barrow
Âge : 27 ans
Situation : en couple
Occupation : conservatrice d'art
Mon secret : mon vrai nom est Anastasiya Belakaru

▪ Messages : 37 ▪ Sociabilité : 62
▪ Pseudo : gwenOu
▪ Célébrité : y.Strahowski
▪ Crédits : tumblr fuck yeah & noway

MessageSujet: Re: les soupçons sont parfois justifiés | pv' P.Lawrence Ven 4 Mai - 15:11

Que faisait-elle ici d’ailleurs ? Remarque Anna n’en avait rien à faire tant qu’elle la laissait tranquille. Mais, la jeune femme avait la nette impression que ça n’allait pas durer. Elle avait beau essayer de ne pas y penser, Anna se sentait observée, par elle bien entendu, Madame Phoenix Lawrence le flic en chef, d’ailleurs peut être que ce n’était la chef, si c’est comme ça qu’on dit en tout cas. Concrètement, cette femme n’avait rien fait à Anna mais à chaque fois que Anna la croisait, Phoenix la dévisageait de haut en bas comme-ci elle voulait l’accuser de quelque chose ou comme-ci elle cherchait quelque chose à propos de Anna. Heureusement pour Anna n’a rien à se reprocher, elle vit une vie tout à fait normal, vit dans un appartement très confortable avec l’homme de sa vie, elle espère bien un jour l’épouser et avoir des enfants avec lui pour les voir grandir ensemble. Son travail la passionne chaque jour un peu plus, elle a d’ailleurs récemment eu une augmentation non négligeable en fin de mois. Alors pourquoi cette flic lui cherche t’elle de noise ? Puis pendant une demi-seconde Anna pensa à une hypothèse mais la refoula, ce n’était pas possible. Quoique, elle ne voyait que cette hypothèse. Soudain, la peur l’envahie, et si cette hypothèse était vraie ? Et si Phoenix avait découvert son secret ? Et si elle savait de que son vraie nom est en réalité Anastasia Belakaru et non Anna Roman ? De quoi serait-elle accusée ? Remarquez, de toute manière, Anna n’a rien à se reprocher, elle a changé de nom sur demande de la CIA il y a 10 ans lorsqu’elle a décidé de rester ici, elle a du changer de nom pour sa propre sécurité mais aussi pour celle de sa mère et qui est encore aujourd’hui un agent de la CIA. Elle avait beau essayer d’outrepasser cela Anna voulait savoir, elle voulait savoir pourquoi elle avait l’impression d’être la « cible » de Phoenix. La jeune femme pris sa tasse pour la finir avant de prendre ses affaires pour se lever. Phoenix étant seul à sa table, Anna décida de l’y rejoindre. « Bonjour ! On ne s’est pas présenté l’autre jour, je suis Anna Roman, et vous êtes Phoenix Lawrence c’est ça ? » Anna avait dit cela d’un ton tout à fait courtoise comme à son habitude, elle n’allait tout de même pas lui aboyer dessus dès les premiers mots bien que ce ne soit pas l’envie qui lui manque. « Je...J’ai une question, hum…Pourquoi…pourquoi est ce que vous me dévisager toujours ainsi ? A chaque de que je vous croise vous me regardez comme-ci j’avais quelque chose à cacher et je dois dire que c’est assez intimidant comme situation ! » C’est bien vrai, se sentir dévisager par une personne qu’on ne connait est très dérangeant et surtout intrusif. Il se pouvait aussi que Anna se trompe, peut être que Phoenix la dévisageais ainsi parce qu’elle aime les femmes ? …non ce n’est pas très plausible comme hypothèse, Anna ferait une très mauvaise détective, autant resté conservatrice d’art.

hj : je prend le rouge foncé


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

welcome on barrow
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: les soupçons sont parfois justifiés | pv' P.Lawrence

Revenir en haut Aller en bas

les soupçons sont parfois justifiés | pv' P.Lawrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS :: IT'S A BRAVE NEW WORLD. :: avenue de l'église. :: la taverne de l'ours blanc.-