AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Lorsque l'alcool nous fait perdre tous nos moyens [PV VALENTINA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
ADMINISTRATEUR we are the world
avatar
welcome on barrow

Âge : 26 ans
Situation : Célibataire
Occupation : Membre de la mafia italienne
Mon secret : Je suis amoureux de ma soeur adoptive

▪ Messages : 920 ▪ Sociabilité : 713
▪ Pseudo : Lalou
▪ Célébrité : Joseph Morgan
▪ Crédits : Aurélie ; Tumblr

MessageSujet: Lorsque l'alcool nous fait perdre tous nos moyens [PV VALENTINA] Lun 23 Avr - 21:09



Ce soir là, je n'aurais jamais pensé boire autant. Je n'avais jamais autant perdu le contrôle. Je pensais faire une petite soirée tranquille au Bronze, quand j'avais vu Valentina sur la piste de danse collée serrée avec un type que je n'avais jamais vu et qui ne m'inspirait pas confiance. Je pense qu'au moment même où j'étais entré dans le bar, les yeux de la femme que j'aimais m'avaient de suite repéré car elle se rapprocha encore plus, et encore je me demandais si c'était possible tellement son corps épousait la forme du corps de l'autre blond, du mec avec qui elle dansait. Je m'installais alors au bar de façon à garder un oeil sur Valentina et sur le type qui l'accompagnait. « Un whisky s'il vous plait. » Le whisky n'était pas ma boisson préférée, mais il me fallait quelque chose de très fort pour supporter l'image de MA femme dansant avec un autre homme que moi. « Mettez double dose s'il vous plait ! »

Lorsque le verre fut en face de moi, je l'attrapais et le but cul sec. Avant même la fin du verre, j'en recommandait un autre. Alors que j'avais juste lâcher quelques secondes des yeux Valentina, je ne la trouvais plus nulle part sur la piste. J'avais beau chercher, je ne la trouvais pas. Je tournais alors la tête vers la personne qui s'était mise à mes côtés pour commander à boire. Et c'est là que je la vis, tout en sueur d'avoir dansé. Mais même ainsi, je ne la trouvais que plus sexy. « Quand tu arrêteras de faire la trainée, tu m'accorderas une danse ? » Méchant, mesquin, salaud... Tous ces mots tournaient dans ma tête alors qu'elle ne m'adressait même pas un regard et qu'elle disparaissait encore une fois sur la piste pour retrouver le peroxydé blond. Mon verre finit une nouvelle fois dans mon ventre et je recommandais encore et encore. Pendant près d'une heure, je n'arrêtais pas de fixer Valentina.

Je refusais plusieurs fois des avances de femmes toutes plus jolie les unes que les autres parce que je ne voulais que rien ne me détourne de mon objectif, protéger et surveiller ma soeur... Enfin, depuis bien longtemps je ne la considérais plus comme ma soeur, mais comme la femme avec qui je voulais fonder une famille. Une heure pendant laquelle les verres s'enchainaient sans que je ne puisse m'arrêter. Oui j'étais jaloux, oui je m'en voulais de l'avoir envoyé sur les roses la dernière fois... Mais tout ça ne m'aidait pas à me sentir mieux. Lorsque je vis Valentina rire à l'une des ses blagues, et qu'elle le suivit docilement jusqu'à la sortie, je finis d'un trait mon verre, paya mes consommations et sortit à mon tour. Je les rattrapai en moins de deux secondes et posai ma main sur l'épaule du type qui était beaucoup plus grand que moi. « Hey !! Tu la touches pas ! » « T'es qui toi d'abord ? » Son anglais était vraiment à chier.

On entendait clairement qu'il n'était pas anglais. Il avait l'accent russe. C'était surement un russe. Bien que j'étais complètement saoul, j'arrivais plus ou moins à me tenir droit sur mes deux jambes. « Je suis le frère de Valentina. Enlève tes sales pattes d'elle. » J'aurais aimé dire autre chose que frère, mais j'avais tellement l'habitude de me faire appeler ainsi auprès des personnes qui ne nous connaissaient pas, que même l'espace d'une seule seconde, je n'eus pas le courage de dire que j'étais son homme, son mari.

_________________

    QUE JE T'AIME
    valentina. ☼ quand ta bouche se fait douce, quand ton corps se fait dur, quand le ciel dans tes yeux, d'un seul coup n'est plus pur, quand tes mains voudraient bien, quand tes doigts n'osent pas, quand ta pudeur dit non, d'une toute petite voix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DU MOIS someone like you
avatar
welcome on barrow

Âge : 25 ans
Situation : Célibataire...
Occupation : Membre de la Mafia Italienne
▪ Messages : 96 ▪ Sociabilité : 289
▪ Pseudo : Valovely
▪ Célébrité : Gemma
▪ Crédits : Tumblr

MessageSujet: Re: Lorsque l'alcool nous fait perdre tous nos moyens [PV VALENTINA] Mar 24 Avr - 17:03


Ce soir-là allait enfin être un soir normal. Rien de bizarre n'allait arriver. Pour la premeière fois depuis une éternité voir depuis toujours j'allais sortir comme une jeune femme normale. Pas de mélodrame, pas de personne à descendre. Normale. J'allais enfin pouvoir m'amuser, penser à autre choses, oublier Alexander et le mal qu'il m'avait fait la dernière fois que l'on s'est vu. Ce soir-là Ivan m'avait invité. Ca faisait une éternité que je n'étais pas sortie avec quelqu'un que j'appréciais vraiment et qui m'appréciait également en retour et pas à cause de mon physique, du nom que je porte ou de ma place dans la mafia. Ivan me voyait, il ne m'ignorait pas et ne me considérait pas comme une moins que rien. Je ne sais pas où on allait ce soir mais j'étais impatiente. J'avais revêtue une petite robe noire avec un dos nu, attaché mes cheveux en un chignon négligé et mis mes escarpins noirs. Quand j'avais ouvert la porte il y avait ces étoiles dans ses yeux, je me sentais vivante avec lui. Le trajet en voiture ne dura que quelques instants, il m'ouvrit la portière et prit ma main dans la sienne. « Je t’emmenes danser ce soir ! » Je resserrais sa main et lui souriait. Enfin une soirée pour nous deux, sans problème, sans soucis, sans Alexander.

Tout se déroulait à merveille jusqu'à ce que mon cauchemar/amour franchisse la porte. Je croissais son regard, il m'avait vu et devait détester me voir ici dans les bras d'un autre. Je me collais alors encore plus à Ivan. Pour une fois j'avais la possibilité de le faire souffrir, de le rendre jaloux, pourquoi ne pas en profiter ? Je dansais contre mon « petit-ami » collée-serrée, je m'amusais. Je commençais à avoir très chaud et je proposais à mon Russe d'aller nous chercher à boire. Je me rendais au bar, juste à côté de mon frère. Il tourna la tête, j'étais trempée de sueur. « Quand tu arrêteras de faire la trainée, tu m'accorderas une danse ? » Je ne le regardais pas, il ne méritait même pas un regard. Tout ses mots étaient du poison destinés à me faire du mal. Je pris mes verres de Vodka et tourna les talons sans lui prêter attention. Je rejoignais Ivan, qui n'avait rien vu et qui ne savait rien de mon frère.

La soirée continuait et j'ignorais Alexander, j’essayais de ne pas voir toutes ces pétasses qui l'approchait et qu'il renvoyait sûrement trop occuper à me surveiller. Il était près de minuit quand Ivan chuchota quelques chose à mon oreille, je ris, pris sa main et le suivit à l'extérieur. On allait rentrer...On aurait pu rentrer si Alexander n'avait pas surgi, sa main sur l'épaule d'Ivan, qui semblait immédiatement un peu plus effrayant. « Hey !! Tu la touches pas ! » Pourquoi faisait-il ca ?! Il m'avait clairement fit comprendre qu'il se fichait de moi. « T'es qui toi d'abord ? » C'est vrai que j'avais un peu omis de parler de mon frère duquel j'étais amoureuse et qui était aussi membre de la mafia Italienne. Mon frère avait trop bu, beaucoup trop, il tenait sur ses deux jambes par je ne sais quel miracle et si Ivan décidait de lui donner une bonne leçon, Alexander irait mal...« Je suis le frère de Valentina. Enlève tes sales pattes d'elle. » Comment pouvait il oser faire ca.

D'un côté je voulais qu'Ivan le détruise pour tout le mal qu'il m'avait fait mais d'un autre côté il était l'homme que j'aimais et je ne pouvais rien faire contre ce sentiment. Je tiendrais à lui toute ma vie et le voir dans cet état me désolait. « Justement, comme tu l'aimes à le répéter tu n'es que mon frère et sûrement pas mon père. Alors va t'en. » Je prenais la main d'Ivan et lançait un dernier regard à Alexander. J'étais coincé entre deux hommes...


_________________

Take me, Choose me, Love me. Dis-moi que tu m'aimes toujours, pas besoin de grands discours un seul battement de tes cils peut-il rendre les choses plus facile? Dis-moi encore que tu m'aimes, si je lis entre les lignes, je sais que tu mens mais je signe. Mens-moi et gardes tes secrets je préfère sa à choisir. Mens moi et fais ce que tu peux pour que je ferme les yeux. ❞ ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lorsque l'alcool nous fait perdre tous nos moyens [PV VALENTINA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS :: IT'S A BRAVE NEW WORLD. :: avenue de l'église. :: le bar discothèque.-