AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

« Dance the sexy bitch. » pv Alexander.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MEMBRE ADORÉ nothing else matters
avatar
welcome on barrow

Âge : 25 ans
Situation : célibataire
Occupation : Interne en pédiatrie.
Mon secret : J'ai été paralysée suite à un accident de voiture...

▪ Messages : 35 ▪ Sociabilité : 94
▪ Pseudo : Katalix
▪ Célébrité : Lyndsy Fonseca
▪ Crédits : (c) Ironic

MessageSujet: « Dance the sexy bitch. » pv Alexander. Dim 15 Avr - 15:45



Des gardes à l’hôpital comme celle-ci, je m’en serai bien passée; douze heures à n’en plus finir, enchainant galères sur galères, je ne voulais plus qu’une seule et unique chose, arriver vingt et une heure trente pour que la relève de nuit arrive. Assise à l’ordinateur de la salle de soin, je fixai l’écran, terminant mes transmissions dans le dossier des patients dont le plus vieux était âgé d’à peine douze ans. J’adorai mon job, jamais je n’aurai cédé ma place à quiconque mais parfois il fallait de larges épaules pour endurer toutes ces souffrances et même si j’étais passée par des épreuves qui avaient eu le don de m’endurcir, certains jours étaient plus difficiles que d’autres. La fatiguée s’était accumulée au fil des heures et tandis que j’étais persuadée d’en avoir fini avec les urgences, le portable du service se mit à retentir… Soupirant, je décrochai celui-ci, un appel des urgences m’informant qu’ils nous transféraient une petite fille de six ans, victime d’un grave accident de la route, les obligeant à l’amputer d’une jambe. Prévenant l’équipe, je me hâtai à préparer son arriver ainsi que sa chambre, m’imaginant déjà l’état de la fillette, pauvre gamine à peine l’âge de courir dans la cour de l’école et un stupide accident venait de lui chambouler la vie en l’espace de quelques heures. Je me mettais à sa place, j’avais été à sa place mise à part que j’avais eu plus de chance qu’elle en ayant la chance de pouvoir me tenir à nouveau sur mes deux jambes. Très vite, le lit de la petite fille arriva à notre étage, les brancardiers la conduisirent dans sa chambre avant que je n’arrive avec tout mon matériel médical qui avait le don d’en effrayer plus d’un, surtout à cet âge là. Tout en me montrant rassurante, je l’auscultai, commençant par examiner sa gorge, ses poumons tout en surveillant ses paramètres vitaux suite à son amputation. Même si j’essayai de me montrer sourire, cette petite Lilou me faisait mal au cœur, je pouvais voir la peur dans ses yeux et la force avec laquelle, elle serrait son ours en peluche dans ses bras reflétée son angoisse et sa crainte. Le pédiatre de garde était arrivé quelques minutes plus tard, me laissant alors l’occasion de sortir de la chambre afin de souffler un peu. M’adossant contre le mur, je regardai fixement le sol avant de voir le médecin sortir de la chambre, il était tous au courant de mon dossier médical ici ayant été hospitalisée dans ce service à la suite de mon propre accident et mon comportement face à cette petite patiente pouvait apparaitre comme un transfert à leurs yeux. « Larsson, je préfère que vous restiez à l’écart de cette patiente. Cela vous rappellera trop, votre propre histoire. » Levant la tête, je plantai mon regard dans le sien, c’était la première fois que l’on me mettait à l’écart d’un patient et j’étais loin d’être de cet avis.  « Je vais bien et je m’occuperai de cette petite fille comme de tous les autres! » J’avais un fort tempérament mais ce médecin était bien plus têtu que la plus part. « C’est mon dernier mot maintenant rentrez chez vous, et reposez vous. » Soupirant, je me dirigeai énervée vers les ascenseurs, appelant celui-ci afin de descendre jusqu’aux vestiaires. Accrochant ma blouse dans le mien, j’enfilai rapidement mes habits, avant de quitter l’hôpital.

J’étais bien trop énervée pour rentrer à l’appartement et j’avais besoin de décompresser après ces douze heures; au volant de ma voiture, je roulais vers le « Bronze », un bar discothèque pop-rock, se trouvant à quelques rues de l’hôpital. J’avais besoin de boire un verre, quelque chose de fort afin me changer les idées.. Une fois sur le parking du bar, je me garai sur la première place libre, attrapant mon sac sur le siège passager et me dirigeant vers l’entrée. Une fois à l’intérieur, je pouvais constater qu’il y avait pas mal de monde et l’ambiance était déjà à son comble à cette heure-ci. Je marchai vers le bar, essayant de ne bousculer personne sur mon passage tandis que d’autres n’avaient aucuns scrupules à me donner des coups d’épaules en passant à côté. Une fois au bar, je m’installai sur l’un des tabourets haut du comptoir, faisant un signe de la main au serveur afin qu’il vienne prendre ma commande. Très vite, il s’approcha de moi, je le regardai un souriant, lui demandant alors.   « Une vodka orange s’il vous plait! » Rien de mieux pour retrouver la forme après le boulot qu’une vodka orange. Quelques instants plus tard, j’avais le verre à portée de main, buvant une gorgée de celui-ci, sans prêter attention aux personnes m’entourant.

_________________
COLEEN LISBETH LARSSON
David Guetta Look at here go on the dance floor, she's amazing, on the dance floor. When she moves, girl i want more. Keep it going girl like i got an encore, you got me sayin'. Go little bad girl, little bad girl. © CJ.Pomme'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR we are the world
avatar
welcome on barrow

Âge : 26 ans
Situation : Célibataire
Occupation : Membre de la mafia italienne
Mon secret : Je suis amoureux de ma soeur adoptive

▪ Messages : 920 ▪ Sociabilité : 713
▪ Pseudo : Lalou
▪ Célébrité : Joseph Morgan
▪ Crédits : Aurélie ; Tumblr

MessageSujet: Re: « Dance the sexy bitch. » pv Alexander. Dim 15 Avr - 20:52


COLEEN & ALEXANDER ► Dance the sexy bitch


Il fallait vraiment que je me trouve un travail à Barrow au moins le temps de mettre la main sur Jaxhen parce que mes revenus étaient au plus bas. J'avais amené d'Italie toutes mes économies et un peu d'argent de mon père adoptif, mais j'arrivais bientôt à sec et il ne fallait pas que ça arrive. Déjà parce que je n'aimais pas ne pas avoir d'argent sur moi après avoir connu pendant quelques années la misère auprès de mes parents biologiques, et que j'avais assez donné. Et ensuite, parce que je ne voulais pas être dépendant économiquement de quelqu'un et que Coleen se retrouve à payer le loyer seule. J'avais donc fait le tour de la ville pour trouver un emploi. Cependant, je ne savais rien faire de ma vie à part soutirer des informations à des gens et ensuite les tuer. Je n'étais bon qu'à ça. Il me fallait donc trouver un métier où je pourrais apprendre tout en travaillant. Je fus reçu par plusieurs patrons mais aucun ne me prit.

Je n'avais jamais assez d'expérience pour les gens. Et c'était normal. Je n'avais jamais travaillé pour quelqu'un d'autre que la mafia italienne. Alors je m'étais fait une raison, personne ne voulait de moi. J'avais donc marché dans le froid mordant de la soirée pour me diriger vers « Le Bronze » afin d'y boire un verre et de peut être ramené une jeune femme à l'appartement. Pendant cinq minutes, je marchai frigorifié avant d'arriver à destination. J'entrai et poussai un soupir de soulagement quand la chaleur du bar réchauffa mes joues rougies de froid. Je me débarrassai de mes vêtements et me dirigeai vers le comptoir. Je m'installai à côté d'une jolie demoiselle et ce n'est que lorsqu'elle demanda sa vodka orange, que je reconnu Coleen. « La même chose s'il vous plaît. » La jeune femme se tourna alors vers moi et un sourire éclaira mon visage. Ce soir, Coleen serait dans mon lit.

« Alors ma belle, que viens-tu faire ici ? Te saouler pour oublier un chagrin d'amour... Ou rencontrer le prince charmant ? Parce que ce soir, ton prince c'est moi ! » Une technique de drague assez minable je devais l'avouer, mais j'avais encore trop froid pour pouvoir sortir une phrase toute belle qui la ferrait fondre en une seconde. Le barman nous servit alors nos verres et je bus ma vodka cul sec. Le liquide brûlant me coula dans la gorge et je pus suivre son chemin jusqu'à mon estomac. J'en avais réellement besoin. J'en commandai alors une seconde et mon attention se reporta à nouveau sur Coleen. « Comment s'est passé ta journée ? » J'essayais d'être gentil, surtout pour ma couverture. Elle ne se doutait pas une seule seconde que j'étais quelqu'un de dangereux et je crois que même si elle le savait, cela ne la dérangerait pas plus que ça.

Une musique de Chris Brown retentit dans la pièce. « Tu danses ? » Je l'avais invité à danser parce que sur ce genre de musique, on pouvait danser collés serrés et c'était ce qui me plaisait. Maintenant que j'avais vu Coleen, je n'avais plus qu'une envie, la mettre dans mon lit. Entre nous, ce n'était que du cul. Mon coeur appartenait à Valentina depuis bien longtemps maintenant et Coleen ne lui arrivait même pas à la cheville. Cependant, je ne pouvais nier le fait que le corps de la demoiselle qui partageais l'appartement avec moi était splendide.

_________________

    QUE JE T'AIME
    valentina. ☼ quand ta bouche se fait douce, quand ton corps se fait dur, quand le ciel dans tes yeux, d'un seul coup n'est plus pur, quand tes mains voudraient bien, quand tes doigts n'osent pas, quand ta pudeur dit non, d'une toute petite voix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Dance the sexy bitch. » pv Alexander.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS :: IT'S A BRAVE NEW WORLD. :: avenue de l'église. :: le bar discothèque.-