AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Nul Homme est assez riche pour racheter son passé. Ҩ Caterina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MEMBRE ADORÉ nothing else matters
avatar
welcome on barrow

Âge : 42 ans
Situation : Célibataire
Occupation : Infirmière
Mon secret : J'ai kidnappée une petite fille quand j'avais 20 ans

▪ Messages : 370 ▪ Sociabilité : 240
▪ Pseudo : //
▪ Célébrité : Penelope Cruz
▪ Crédits : (c) Avatar : crazy mess. Gif : .liloo_59 & Tumblr

MessageSujet: Nul Homme est assez riche pour racheter son passé. Ҩ Caterina Lun 27 Fév - 23:58

Callypso Ҩ Crystal


Cela faisait deux semaines que je n’avais pas de ses nouvelles, deux semaines que je ne l’avais pas vue à la maison. Ma fille me fuyait, ma propre fille me fuyait et je n’étais pas capable de lui dire quoi que ce soit. J’ai pris beaucoup de garde la nuit ça m’empêcher de penser et réfléchir à tous cela. Callypso avait appris toute la vérité et savait désormais que je n’étais pas sa véritable mère du moins pas biologiquement. Mais au fond est ce que le sang fait d’une mère, une mère justement ? Je ne pense pas. Ma mère, la vraie, n’en a jamais été une alors que la jeune bulgare Calypso qui m’a recueilli chez elle après ma fugue a été pour moi un véritable pilier. Comme quoi le sang ne fait pas tout. Malheureusement Callypso ne l’a pas compris, certes je lui avais construit une vie qui n’était pas la sienne mais finalement elle n’était pas si mal, si ? Je lui ai donné l’amour qu’elle n’aurait peut-être pas eu dans une famille d’accueil, je lui ai offert tous ce qu’elle voulait, tous ce qu’elle souhaitait et même plus. Je lui ai donné la soif d’apprendre, elle s’est dirigé d’elle-même dans le médicale, comme quoi je n’ai pas été la pire des mères avec elle. Mais sa colère et sa déception avaient effacé les souvenirs de notre entente, malheureusement pour moi elle avait préféré partir en me reniant de la pire des manières au lieu de m’écouter parler de tous cela du début jusqu’à la fin. J’avais des explications à lui donner mais par quoi commencer ? Par le début, par ma véritable histoire ? Ou simplement par la sienne ? Par la folie qui m’avait pris le jour où j’avais pris son petit corps contre moi et ou je l’avais amené avec moi avant de fuir à New York. Soupirant longuement je regardais l’album de nos photographies avec nostalgies, je ne travaillais pas ce soir-là et j’aurais préféré être à l’hôpital parce qu’être enfermé dans notre maison sans avoir Callypso à mes côtés c’était aussi déprimant que si j’étais enfermé dans une prison. Alors que ma cigarette s’arrête entre mes lèvres je sens la fatigue me tombait dessus. Il faut dire que je ne dors plus vraiment depuis ses quinze jours mais je fais de mon mieux pour retenir mes paupières qui semblent alourdis par trois tonnes de ciment. C’est quand ma tête tape doucement sur le coussin du canapé que j’entends la porte s’ouvrir puis se refermé. Sursautant j’arrête ma cigarette et je me relève de mon nid douillet pour rejoindre l’entrée. « Callypso ? » Effectivement c’était bien elle, elle avait l’air plutôt mal et je ne savais pas quoi dire, ma gorge était sèche d’un seul coup et je sentais une boule se formait à l’intérieur. J’étais censé faire quoi ? La prendre dans mes bras ? Lui dire que j’étais désolée ? Je glissais ma main dans mes cheveux bruns, j’ai beau avoir la quarantaine cela m’arrive de me poser encore énormément de question. « Qu’est ce qu’il se passe ? » Je fronçais les sourcils. Elle pouvait bien me dire qu’elle n’avait rien je pouvais lire sur son visage que c’était faux. J’espérais qu’il ne lui soit rien arrivé depuis son départ de la maison parce qu’en plus d’être malheureuse j’allais culpabilisée.
fiche par century sex.

_________________
L'avenir a le don d'arriver sans prévenir. ☂️ Si on nous donnait la chance de revenir en arrière, que changerions-nous à notre vie ? Si c'était à refaire, quelles douleurs, quels remords, quels regrets choisirions-nous d'effacer ? ► hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snow-falls.forumgratuit.org/t249-have-no-fear-for-when-i-m-alone-i-ll-be-better-off-than-i-was-before-crystal http://snow-falls.forumgratuit.org/t295-certains-ne-sont-jamais-seuls-ils-sont-toujours-accompagnes-de-leur-connerie-evelynne#4278
LA FONDATRICE we are the world
avatar
welcome on barrow
© tumblr
Âge : vingt-deux ans.
Situation : C'est compliqué.
Occupation : Infirmière.
Mon secret : Je vous confie que je suis encore vierge. Et oui, à 22 ans, je n'ai toujours rien fait avec un homme.

▪ Messages : 1173 ▪ Sociabilité : 1054
▪ Pseudo : almost lover.
▪ Célébrité : Nina dobrev.
▪ Crédits : © french kiss.
▪ Quote : « Un beau visage est un traître qui se fait craindre et qu'on regarde avec plaisir. »

MessageSujet: Re: Nul Homme est assez riche pour racheter son passé. Ҩ Caterina Jeu 8 Mar - 11:30





« Une famille qui crie est une famille unie. »

Je n’avais plus d’endroit où aller. Chez Jäxhen ? Avec ce qu’il s’est passé récemment, je ne pense pas que je serai en mesure de lui faire face. Chez Maxyne peut être ? Avec ce qu’elle vit en moment, je n’ai pas envie de la bousculer plus que ce qu’elle ne l’est déjà. Chez Lisbeth ? Je ne veux pas la déranger encore plus après tout ce qu’elle a fait pour moi. Il ne me reste plus que chez moi avec ma mère… Je tourne ça comme une fatalité, comme si je n’avais pas d’autres choix et que c’est mon dernier recours. Peut être suis-je entrain tout simplement de me trouver des excuses pour la revoir ? Je l’avoue, ma mère me manque. Oui, ma mère… Elle m’a élevé, elle m’a aimé, elle a toujours été là pour moi. Mais je ne peux pas oublier ce qu’elle a fait. Elle m’a menti, elle m’a kidnappé. Elle m’a inventé une vie, une identité. Et ça, pendant plus de vingt ans…

J’ai marché un long moment dans le froid, dans les rues de notre petite ville dominée par la nuit de ce mois d’hiver. Une grande écharpe en laine rouge autour du cou et un blouson de la même matière pour me tenir chaud, j’étais sur le chemin qui menait à notre maison. Mes pieds me conduisaient-il vraiment au bon endroit ? J’étais depuis les trois heures du matin à l’hôpital et j’ai pris grand soin d’éviter ma mère toute la journée. Je ne voulais pas me confronter à elle, ni même faire une scène devant tous les employés et patients. Pour éviter de penser à toutes ces choses déjantées qui m’étaient arrivés ces quelques jours, je me suis complètement dévouée à mes patients. J’ai même pris pas mal d’heures de mes collègues pour qu’elles finissent plus tôt. Quelle heure était-il d’ailleurs ? Vingt-deux heures ou peut être minuit. Je ne savais pas du tout. J’avais totalement perdue la notion du temps. Combien de temps n’avais-je pas vu ma mère ? Peut être deux semaines. J’avais néanmoins l’impression que ça faisait une éternité. Ces moments passées en sa compagnie me manquent et me font des souvenirs douloureux. Nous avions une réelle complicité et nous l’avons probablement perdue pour toujours. Pourtant, une partie de moi n'en a pas envie.

J’étais devant la porte de ma maison. La lumière du salon était allumée, signe que ma mère était rentrée. J’ai d’abord levé le poing pour frapper à la porte mais je me suis souvenue que j’étais chez moi. J’avais un énorme noeud dans le ventre qui me produisait une crampe. J’ai finalement saisi la poignée pour l’abaisser et pousser la porte en bois. J’ai passé en premier la tête et personne à l’horizon. Je suis donc entrée et j’ai ensuite fermer la porte derrière moi. J’avais un gros sac à la main où quelques vêtements et mon uniforme de travail étaient rangés. Je le posais près de la commande où nous rangions les clés de voiture et les annuaires pour ensuite retirer mon écharpe et mon manteau pour les pendre. C’est alors que ma mère est survenue dans le hall.

« Callypso ? » S’exclamait-elle. Je me doutais bien que ça devait être une surprise. Ca faisait deux semaines que je ne donnais pas de nouvelles et que je l’évitais à l’hôpital. Et vu comment nous nous sommes parlés la dernière fois, même moi je ne me serai pas cru capable de revenir à la maison il y a quelques jours. J’avais le visage assez marqué par la fatigue. Une fatigue de tout. Du fait d’avoir travaillé presque vingt-quatre heures sans pauses, de ces histoires avec Jäxhen où je ne sais plus où me mettre ni quoi penser. L’amour, quelle chose stupide. « Qu’est ce qu’il se passe ? » Me demandait-elle alors, gênée. Alors que je levais les yeux vers elle, j’ai vu qu’elle non plus ne savait pas trop comment réagir face à ce moment. Devais-je me jeter dans ses bras et la laisser me consoler comme quand j’étais petite et qu’un garçon de ma classe m’avait volé ma poupée ou comme quand mon premier petit copain m’a laissé tomber ? Je n’ai pourtant pas bougé et j’ai même menti. « Tout va bien. » Ajoutais-je finalement avant de me diriger dans la cuisine. Je me suis servie un verre d’eau que j’ai bu d’une traite avant de le déposer dans l’évier car ma mère n’aimait pas quand je faisais le Petit Poucet. Je suis restée dos à elle. A vrai dire, j’avais peur de son regard.

[Désolée pour le temps que j'ai mis à répondre :$ J'espère que ça te convient !]

_________________
[list]

❝ with you, i breathe again
Vous avez tord de croire que la joie de vivre tient principalement aux rapports humains, vous vous trompez. Dieu en a mis dans tout ce qui nous entoure, on en trouve dans chaque détail, chaque petite chose de la vie quotidienne. Pour percevoir ces choses là, il suffirait de changer de point de vue. _ Happiness only real when shared.
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snow-falls.forumgratuit.org/t18-callypso-uc http://snow-falls.forumgratuit.org/t44-callypso-someone-like-you
MEMBRE ADORÉ nothing else matters
avatar
welcome on barrow

Âge : 42 ans
Situation : Célibataire
Occupation : Infirmière
Mon secret : J'ai kidnappée une petite fille quand j'avais 20 ans

▪ Messages : 370 ▪ Sociabilité : 240
▪ Pseudo : //
▪ Célébrité : Penelope Cruz
▪ Crédits : (c) Avatar : crazy mess. Gif : .liloo_59 & Tumblr

MessageSujet: Re: Nul Homme est assez riche pour racheter son passé. Ҩ Caterina Mer 14 Mar - 17:04

Callypso Ҩ Crystal


Lorsque la porte s’est ouverte à la volé et que j’ai découvert dans l’entrée le visage de ma fille, j’ai eu l’impression de respirer de nouveau. Bien entendu nous ne sommes absolument pas rabibochées et elle doit surement m’en vouloir encore, je n’ai pas encore réussis à me faire pardonner mes fautes, je ne suis même pas sûr que je puisse être pardonné, mais elle était présente devant moi et ça c’est déjà un pas en avant. J’essayerais de lui faire comprendre mon point de vue, je lui expliquerais ma vie et ma manière de penser lorsque j’avais seulement vingt petites années. Je ne suis pas dérangée psychologiquement j’étais simplement un peu trop fragile à la perte de mon bébé et j’ai fait une erreur, c’était peut-être dingue mais je ne l’ai jamais regretté, jamais je ne regretterais ce que j’ai réussis à faire cette nuit-là. Certes c’était égoïste pour la famille d’accueil de Callypso mais qui sait ce qu’elle aurait pu subir dans une famille d’accueil, je suis infirmière je vois des choses horribles parfois. J’aurais pu adopter aussi mais j’étais bien trop jeune pour qu’on accepte de me confier un bébé, vingt ans c’est bien trop jeune d’après la loi alors qu’il y a des adolescentes bien plus jeune qui font des enfants. Moi-même j’étais enceinte à dix sept ans, au fond l’âge n’est pas important, le plus important c’est l’amour. Et l’amour Callypso elle en a eu. J’ai pourtant de grand regret dans cette histoire. Le premier c’est que j’ai refusé de raconter la vérité à Callypso, lui inventant un faux père décédé. Le second, c’est que cela fait vingt ans que je n’ai pas vue mon père, désormais je sais que je ne peux plus retourner en Espagne, je ne me vois pas vingt ans plus tard revenir sur mes grands sabots avec aucune explication quant à ma fille. Mon père sait a surement du me pister jusqu’en Bulgarie et il a dû tous apprendre sur ma machination et sur l’enlèvement du bébé par cette sage-femme. Néanmoins la vérité avait éclaté au grand jour désormais et il fallait que je ramasse les éclats de ma vie. Callypso n’était pas une simple enfant que j’avais un jour pris sous le coup de ma folie, non c’était ma fille et avec les années j’avais fini par me persuadé que nous partagions le même sang. Alors la voir partir sur des mots très durs, qui plus est, c’était une horreur pour moi et mon pauvre cœur très fragile. Je me sentais terriblement démunie mais là était ma seule chance de remettre la vérité sur le comptoir. « Tout va bien. » Je ne la croyais pas. Je la connaissais par cœur, même si je ne l’avais pas faite je l’avais élevée. Je savais lire dans son regard. Raison pour laquelle elle a le dos tourné et qu’elle boit son verre sans même m’adressé un seul regard. « Je te connais par cœur ne me dis pas que tout va bien… » Je n’allais pas prendre des gants avec ma fille, bien sûr je n’étais pas agressive ni rien de tout ça mais je voulais savoir la vérité. « Qu’est ce qu’il se passe ? » Je me suis approchée d’elle déposant ma main sur son épaule. Je voulais la prendre dans mes bras et la réconforter mais j’avais peur d’être rejeté. C’est très difficile d’être rejeté. Trop difficile. Soupirant longuement je m’assois sur la table de notre cuisine et j’allume une cigarette, j’ai beau avoir la quarantaine j’ai encore quelques attitudes d’adolescente, dont cette fichu manie de m’assoir sur la table. Bref. Après avoir déposé mon briquet sur la table je relève les yeux vers ma fille. « Est-ce que tu veux la vérité maintenant ? » De toute manière il fallait que je lui dise un jour ou l’autre. Mieux tôt que tard.

Spoiler:
 
fiche par century sex

_________________
L'avenir a le don d'arriver sans prévenir. ☂️ Si on nous donnait la chance de revenir en arrière, que changerions-nous à notre vie ? Si c'était à refaire, quelles douleurs, quels remords, quels regrets choisirions-nous d'effacer ? ► hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snow-falls.forumgratuit.org/t249-have-no-fear-for-when-i-m-alone-i-ll-be-better-off-than-i-was-before-crystal http://snow-falls.forumgratuit.org/t295-certains-ne-sont-jamais-seuls-ils-sont-toujours-accompagnes-de-leur-connerie-evelynne#4278
LA FONDATRICE we are the world
avatar
welcome on barrow
© tumblr
Âge : vingt-deux ans.
Situation : C'est compliqué.
Occupation : Infirmière.
Mon secret : Je vous confie que je suis encore vierge. Et oui, à 22 ans, je n'ai toujours rien fait avec un homme.

▪ Messages : 1173 ▪ Sociabilité : 1054
▪ Pseudo : almost lover.
▪ Célébrité : Nina dobrev.
▪ Crédits : © french kiss.
▪ Quote : « Un beau visage est un traître qui se fait craindre et qu'on regarde avec plaisir. »

MessageSujet: Re: Nul Homme est assez riche pour racheter son passé. Ҩ Caterina Sam 7 Avr - 10:08



« Une famille qui crie est une famille unie. »
Mes mains déposées contre le plan de travail, j’ai fixé le robinet un long moment avant de légèrement relever les yeux afin regarder à travers la fenêtre de la cuisine. Seuls les lampadaires éclairaient la rue en face de chez nous où ma mère, plutôt Evelynne, m’a apprit à faire du vélo lorsque j’avais un peu moins de huit ans. Je me souviens encore que pour débuter, comme tous les enfants, j’avais le droit aux petites roues à l’arrière du vélo. Je suis tombée de nombreuses fois et mes coudes ainsi que mes genoux étaient bien souvent écorchés. Mais Evelynne venait toujours vers moi tel un ange et elle séchait mes larmes d’un revers de main accompagné d’un tendre sourire. Elle me faisait ce qu’elle appelait un « bisou magique » et je n’avais plus mal. Elle me remettait toujours sur pied, c’est elle qui me tendait la main pour me relever. Je me souviens encore de son visage lorsque je suis partie sans les petites roues pour faire un tour du quartier. Je n’avais plus besoin d’elle pour faire du vélo.

« Je te connais par coeur ne me dis pas que tout va bien… Qu’est ce qu’il se passe ? » Me répétait-elle. Il est vrai qu’elle me connait mieux que personne. Elle m’a élevé. Elle a été ma mère, ma meilleure amie, ma confidente. Evelynne a été tout ce dont j’avais besoin. Je dois avouer que ça me fait du mal d’en parler au passé. Car elle m’a menti. Ce n’est pas simplement un mensonge comme pour la petite souris ou le père noël. Elle m’a menti sous toute ma vie. Je ne sais plus qui je suis. A croire que je ne suis rien. Je n’ai pas dis un mot. Je n’ai pas répondu à sa question. Car, que pouvait-il se passer dans mon présent et peut être dans mon futur si on n’a pas de base, pas de passé ?

Je crois qu’Evelynne l’a bien compris que je n’allais pas répondu. Je n’ai même pas bougé. Elle savait que je n’attendais qu’une seule chose : la vérité. Même si celle-ci fait mal. J’ai entendu le bois de la table craqué légèrement, signe qu’elle s’y était assise, puis la roulette du briquet pour allumer sa cigarette. Je n’aimais pas quand elle fumait et rare sont les fois où elle le faisait devant moi. « Est-ce que tu veux la vérité maintenant ? » A-t-elle ajouté. Devant le fait accompli, j’avais une petite boule au ventre qui me donnait des légères crampes. Je me suis alors tournée face à elle, signe que j’étais apte à son écoute et à entendre cette cruelle vérité. Je me suis appuyée contre le plan de travail et j’ai croisé mes bras. Je les regardais sans vraiment avoir une expression sur le visage. J’ai longtemps pleuré ces derniers jours. Tout d’abord pour ces problèmes avec Jäxhen et après pour ma mère. Evelynne m’a toujours répété qu’elle était la seule personne qui ne me laisserait pas tomber. Ca aussi c’était un mensonge ?


_________________
[list]

❝ with you, i breathe again
Vous avez tord de croire que la joie de vivre tient principalement aux rapports humains, vous vous trompez. Dieu en a mis dans tout ce qui nous entoure, on en trouve dans chaque détail, chaque petite chose de la vie quotidienne. Pour percevoir ces choses là, il suffirait de changer de point de vue. _ Happiness only real when shared.
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snow-falls.forumgratuit.org/t18-callypso-uc http://snow-falls.forumgratuit.org/t44-callypso-someone-like-you
MEMBRE ADORÉ nothing else matters
avatar
welcome on barrow

Âge : 42 ans
Situation : Célibataire
Occupation : Infirmière
Mon secret : J'ai kidnappée une petite fille quand j'avais 20 ans

▪ Messages : 370 ▪ Sociabilité : 240
▪ Pseudo : //
▪ Célébrité : Penelope Cruz
▪ Crédits : (c) Avatar : crazy mess. Gif : .liloo_59 & Tumblr

MessageSujet: Re: Nul Homme est assez riche pour racheter son passé. Ҩ Caterina Mar 10 Avr - 0:47

Caterina Ҩ Crystal


Il était clair que je savais qu’un jour ou l’autre j’allais devoir tout dire à ma fille. Qu’elle découvrirait le tout et qu’elle m’en voudrait vraiment. C’est bien pour cela que j’ai tenté de la tenir à l’écart de tout de la garder près de moi le plus longtemps possible. Malheureusement je n’ai réussis qu’à la garder vingt-deux ans près de moi, seulement vingt-deux petites années. J’étais malheureuse et je la savais aussi très triste, je peux imaginer à quel point ça peut être déstabilisant de se rendre compte que tous ce que l’on a cru vrai n’était qu’un tissu de mensonge, pourtant je n’ai jamais voulu sa souffrance, je n’ai jamais voulu la voir malheureuse bien au contraire. C’est pour cela que j’ai pris mon courage à deux mains et que je lui ai demandé si elle voulait la vérité, la vraie vérité dite par mes soins et non par je ne sais quel inconnu qui lui racontera tous ce que j’avais pu faire dans ma jeunesse. Je devais tous lui dire et pas seulement son enlèvement. Je tire longuement sur la cigarette avant de croisé son regard et donner le départ des révélations. « Je vais commencer par le commencement alors… Je m’appelle Lucia Delgado, je suis née en Espagne, ma vie a été plutôt calme jusqu’à mes quinze ans, je vivais avec mon père ma mère était partie avec ses enfants quand j’avais onze ans. Je suis tombé sur un garçon, un peu trop dangereux et j’ai commencé à sortir avec lui. Je suis tombée amoureuse de son jeune frère quelques mois plus tard mais on savait tous les deux que l’on risqué gros si je rompais avec son frère… » Repensé à Ruben et à Leo c’était terriblement difficile, surtout quand on sait que je suis toujours amoureuse de Leo, mon premier amour. J’ai beau ne plus avoir quinze ans je suis toujours autant amoureuse de lui. A mon plus grand désespoir. « Quand j’ai eu dix-sept ans je me suis rendue compte que j’attendais un enfant, Leo et moi devions partir le lendemain de ma découverte, mais c’est son frère qui est venu me chercher, j’étais très naïve à cette époque-là alors je n’ai pas compris qu’il me voulait du mal. Dans la voiture il est devenu fou, il hurlait sur moi, conduisait comme un malade je lui ai dit que j’étais enceinte et il a décroché son regard de la route. Le lendemain je me retrouvée à Tarragone à l’hôpital, j’avais perdu mon bébé et j’étais devenue stérile. Je suis partie d’Espagne en apprenant la mort de Ruben. » Je relève le regard légèrement pour ne surtout pas fondre en larme et pourtant je sens les émotions me tiraillait le ventre, je souffle doucement avant de reporter mon regard sur ma fille. « Tu es née en Bulgarie, je vivais à Sofia et j’étais sage-femme depuis quelques temps déjà quand ta mère biologique est arrivée, elle voulait te laisser à l’adoption alors je me suis occupée de toi après son accouchement, et là… Seule en face de tes petits yeux je t’ai enveloppé et je suis partie de Bulgarie, j’ai pris un avion pour New York et j’ai subi une opération chirurgicale pour que personne ne me retrouve. » Je me lève de la table et marche dans la cuisine sans rien dire de plus, je lui avais tout dit, absolument tout, il ne manquait pas grand-chose de ma vie. « J’étais trop jeune pour adoptée et un peu trop fragile psychologiquement. J’ai fait une erreur mais je ne la regrette pas si je devais recommencer je le ferais. Que tu le veuille ou non tu restes ma fille même si nous ne partageons pas le même sang. »
fiche par century sex

_________________
L'avenir a le don d'arriver sans prévenir. ☂️ Si on nous donnait la chance de revenir en arrière, que changerions-nous à notre vie ? Si c'était à refaire, quelles douleurs, quels remords, quels regrets choisirions-nous d'effacer ? ► hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snow-falls.forumgratuit.org/t249-have-no-fear-for-when-i-m-alone-i-ll-be-better-off-than-i-was-before-crystal http://snow-falls.forumgratuit.org/t295-certains-ne-sont-jamais-seuls-ils-sont-toujours-accompagnes-de-leur-connerie-evelynne#4278
LA FONDATRICE we are the world
avatar
welcome on barrow
© tumblr
Âge : vingt-deux ans.
Situation : C'est compliqué.
Occupation : Infirmière.
Mon secret : Je vous confie que je suis encore vierge. Et oui, à 22 ans, je n'ai toujours rien fait avec un homme.

▪ Messages : 1173 ▪ Sociabilité : 1054
▪ Pseudo : almost lover.
▪ Célébrité : Nina dobrev.
▪ Crédits : © french kiss.
▪ Quote : « Un beau visage est un traître qui se fait craindre et qu'on regarde avec plaisir. »

MessageSujet: Re: Nul Homme est assez riche pour racheter son passé. Ҩ Caterina Sam 14 Avr - 8:52



« Une famille qui crie est une famille unie. »
Je l’ai écouté pendant son monologue. J’étais appuyée contre le plan de travail, les mains posées contre. Je la regardais et dans son regard, j’ai vu pour la première fois quelque chose. La sincérité, elle se dévoilait à moi pour la première fois depuis vingt-deux ans. Elle m’a livré sa vie et en quelque sorte, elle a sauvé la mienne. Qui sait où j’allais atterrir après que celle qui m’a mise au monde m’aurait abandonné ? Elle m’expliquait comment elle était devenue stérile à cause de ce Ruben un peu trop possessif et surtout colérique. Même s’il est mort et que Crystal n’est pas ma véritable mère, j’avais mal pour le mal qu’on lui avait fait. C’est tout de même elle qui m’a élevé et qui m’a donné l’amour dont j’avais besoin, bien qu’il y ait eu beaucoup trop de mensonges qui ont fini par nous détruire. Détruire notre famille même si nous étions que toutes les deux. Je repense à ses moments où elle me parlait de mon soi-disant père. Il n’existait pas. Je n’avais pas non plus de grands-parents que je voulais tellement voir. En réalité, je n’avais rien. Mise à part elle, cette femme espagnole de qui je ne connais finalement rien. Je ne connaissais même pas son véritable nom. Pendant toutes ces années, j’ai vécu dans le mensonge. Pendant vingt-deux ans, j’ai simplement été une création de son imagination bien que mon corps est réel. Crystal est en vérité Lucia Delgado et c’était sa douloureuse aventure qu’elle me racontait, semblable à ces films dramatiques. « Tu n’as jamais revu Leo après ça ? » L’ais-je questionné. Je ne sais pas pourquoi je posais cette question. Je crois que j’imaginais que cet homme qu’elle me décrivait comme étant mon père, c’était peut être lui qu’elle décrivait, qu’il n’était pas une de ses inventions.

Maman, Crystal, Lucia, cette femme devant moi, je ne sais même plus comment l’appeler, me racontait ensuite qui j’étais. Du moins, ce qu’elle savait. Mais en réalité, je ne savais rien et elle non plus, mise à part que je suis née à Sofia et que je suis d’origine bulgare. Découvrir la vérité sur toute cette supercherie de sa part ne m’a pas délivrer de ce mal être car je ne sais toujours pas qui je suis. Ma mère biologique voulait m’abandonner et c’est celle que j’ai appelé Maman durant des années qui m’a enlevé puisqu’elle était trop jeune et trop fragile pour m’adopter. « Que tu le veuilles ou non, tu restes ma fille même si nous ne partageons pas le même sang », cette phrase résonnait dans ma tête. J’avais raison quand je parlais à Jäxhen l'autre nuit, quand j'ai appris tout cela : je ne suis personne. « M’avait-on donné un nom ? » Ai-je alors demandé, les yeux pleins de larmes. Je connaissais déjà la réponse. Je ne suis que la fille enlevée, la fille qui n’était pas désirée, juste un enfant sans identité. Connaitre la vérité me permet de ne plus être dans l’ignorance et j’ai cru que j’aurai pu en apprendre d’avantage sur moi et mon passé. En réalité, je reste au même point. Crystal n’en savait pas plus. Je me sentais chez moi nulle part. Pas dans ma maison, pas dans cette ville, pas dans ce pays. J’ai vécu dans une illusion, le rêve s’est doucement éveillé et je suis tombée dans la triste réalité. Ca fait simplement très mal.


_________________
[list]

❝ with you, i breathe again
Vous avez tord de croire que la joie de vivre tient principalement aux rapports humains, vous vous trompez. Dieu en a mis dans tout ce qui nous entoure, on en trouve dans chaque détail, chaque petite chose de la vie quotidienne. Pour percevoir ces choses là, il suffirait de changer de point de vue. _ Happiness only real when shared.
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snow-falls.forumgratuit.org/t18-callypso-uc http://snow-falls.forumgratuit.org/t44-callypso-someone-like-you
MEMBRE ADORÉ nothing else matters
avatar
welcome on barrow

Âge : 42 ans
Situation : Célibataire
Occupation : Infirmière
Mon secret : J'ai kidnappée une petite fille quand j'avais 20 ans

▪ Messages : 370 ▪ Sociabilité : 240
▪ Pseudo : //
▪ Célébrité : Penelope Cruz
▪ Crédits : (c) Avatar : crazy mess. Gif : .liloo_59 & Tumblr

MessageSujet: Re: Nul Homme est assez riche pour racheter son passé. Ҩ Caterina Mar 17 Avr - 23:41

Caterina Ҩ Crystal


Lucia Delgado je l’avais enterré depuis bien longtemps, bien avant la naissance de Caterina, je ne pensais jamais avoir à en reparlait et pourtant, pourtant j’étais là et je déballé ma vie devant ma fille. Je voudrais qu’elle comprenne pourquoi j’ai fait cela, pourquoi j’ai disparue du jour au lendemain. Je n’avais plus personne dans ma vie, mon père et moi on ne se parlait plus depuis des années, ma mère était partie sans moi, l’homme que j’aimais aller m’abandonner en me découvrant ma fausse couche et la mort de son frère, j’étais perdue et j’ai eu peur, j’ai abandonné ma vie pour me reconstruire ailleurs. Grâce à la Bulgarie j’ai eu l’être qui m’a sauvée la vie, mon bébé, ma petite fille. Alors j’avais peut être menti sur beaucoup de chose mais pas sur mon amour pour elle. Tous ce que j’avais construits depuis toutes ses années se détruisaient sous mes yeux et je ne pouvais même pas rattraper les gravats. Alors je parlais, je racontais mon histoire avec Leo, avec Ruben, avec ma grossesse, ma fausse couche et le moment où j’ai appris que j’étais définitivement stérile. C’était dur mais il fallait le faire pour qu’elle puisse tout comprendre. « Tu n’as jamais revu Leo après ça ? » Parler de Léo était difficile, on dit qu’on n’oublie pas son premier amour je crois que c’est vrai, même après tous ce temps je l’aime toujours et la seule fois où je l’ai revu il n’y a pas si longtemps que ça je me suis rendu compte que rien n’avait changé. Tous mes sentiments étaient toujours présent même si j’ai grandi, murit et avancée, que j’ai rencontrée d’autre flirt, d’autres personnes, je n’ai jamais pu me fiancée ni même me marier et bien sûr je n’ai jamais eu l’envie d’adopter d’autres enfants après Caterina. « Pas jusqu’à il y a quelques semaines… Il m’a reconnu à cause de mon tatouage sur la nuque. » Seul morceau de mon passé, la seule marque que je n’ai pas effacé lorsque j’ai fait ma chirurgie et que j’ai pris une nouvelle identité, ce symbole était trop important pour nous pour que je l’efface. Puis il avait le même sur sa nuque. Je parlais ensuite de sa naissance qui c’était passé en Bulgarie. Difficile d’entendre cela je pense mais je ne pouvais faire autrement, elle voulait la vérité sur sa vraie mère eh bien elle l’avait, cette femme n’était qu’une idiote qui a abandonné son enfant. « M’avait-on donné un nom ? » Difficile la question, je ne réponds rien tout de suite, je savais que non elle n’avait pas de nom mais est ce qu’elle devait vraiment le savoir ? Je voulais la protégée mais il était trop tard pour ça. « Non. Tu n’avais pas de prénom quand je t’ai prise avec moi. » Je soupirais doucement avant de tiré de nouveau sur ma cigarette. Je voudrais la soulager sur toutes ses peines mais j’étais la responsable de tous cela, je me rendais compte que j’avais brisé la vie de la personne la plus importante de ma vie… Ma fille. « Tu sais je pense que je comprends ce que tu ressens tu te dis que tu n’as pas de véritable vie et tu es perdue mais au fond tu as ta vie Caterina, je suis ta mère, tu n’es pas née à Barrow mais ta vie est ici, tu as vécue ici toute ta vie, tu as des amis, tu as fait tes études, tu as ri, pleurer et tu as des tas de souvenir ici. Qu’est-ce que ça change que je n’ai pas ton sang ? Je suis ta mère et j’ai donné tous ce que je pouvais pour que tu sois heureuse. Je t’ai menti pour ton bien Caterina je ne pouvais pas te dire tous ce que j’avais fait pour t’avoir près de moi, je n’ai que toi dans ma vie et cela depuis vingt-deux ans. »
fiche par century sex

_________________
L'avenir a le don d'arriver sans prévenir. ☂️ Si on nous donnait la chance de revenir en arrière, que changerions-nous à notre vie ? Si c'était à refaire, quelles douleurs, quels remords, quels regrets choisirions-nous d'effacer ? ► hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snow-falls.forumgratuit.org/t249-have-no-fear-for-when-i-m-alone-i-ll-be-better-off-than-i-was-before-crystal http://snow-falls.forumgratuit.org/t295-certains-ne-sont-jamais-seuls-ils-sont-toujours-accompagnes-de-leur-connerie-evelynne#4278

welcome on barrow
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nul Homme est assez riche pour racheter son passé. Ҩ Caterina

Revenir en haut Aller en bas

Nul Homme est assez riche pour racheter son passé. Ҩ Caterina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS :: IT'S A BRAVE NEW WORLD. :: quartiers résidentiels. :: imikpuk lake.-